Astuces et conseils pour bien sélectionner sa cabine en croisière.

croisière

Lorsque vous réservez votre future croisière, vous êtes toujours nombreux à vous demander si vous avez fait le bon choix, en ce qui concerne l’emplacement de votre cabine.  Chaque passager n’accorde pas la même importance à sa cabine. Si pour certains cette dernière ne fait office que de logement pour passer la nuit et faire un brin de toilette, pour d’autres, elle représente un véritable petit cocon rassurant qui se doit d’être irréprochable et fonctionnel. Pour eux, bien choisir sa cabine est primordial pour que leur croisière soit réussie. Car, en effet, il faut savoir que sur un navire de croisière, certaines cabines présentent des inconvénients de par leurs dimensions ou leur situation. Voici quelques conseils qui vous permettront de faire un choix judicieux et ainsi de vous sentir à l’aise, au sein de votre « mini appartement sur les flots ».

Qui a-t-il près de ma cabine ?

Cela peut paraître évident mais les passagers ne regardent pas forcément les lieux qui entourent leur futur logement. Aujourd’hui, pour être rentable, un paquebot doit embarquer le plus de passagers possibles dans un minimum d’espace.

bruitAinsi, il est préférable d’éviter les cabines situées à proximité des espaces communs qui peuvent s’avérer bruyants. On retiendra par exemple les restaurants dont le personnel commence très tôt en cuisine mais aussi les bars, discothèques, salles de spectacles, casino ou lieux de divertissements qui accueillent les passagers jusque très tard le soir et qui sont des lieux emprunts de nuisances sonores.

Par la même occasion, il est conseillé de ne pas choisir une cabine située sous l’un des ponts extérieurs où l’on retrouve piscines et transats. En effet, le personnel ou les passagers ne sont pas forcément précautionneux et vous pourrez être agacé par des bruits de chaises ou de transats traînés sur le sol mais aussi des bruits de pas. Il en va de même pour les buffets dont les sols ne sont pas toujours revêtus de moquettes.

La solution la plus sure et sans risque est de réserver votre cabine sur un pont où vous n’aurez que des cabines au-dessus et au-dessous de vous ! 

Prenez également connaissance des espaces qui se trouvent à proximité de la porte de votre cabine. Etre près des ascenseurs présente autant d’avantages que d’inconvénients car ils sont un point de regroupement de nombreux passagers qui n’ont pas forcément la discrétion de parler à voix basse. 

Regardez également si vous ne vous trouvez pas à côté d’une cabine de type familial dont les enfants peuvent s’avérer bruyants. Enfin, les locaux techniques réservés à l’équipage peuvent aussi être des lieux susceptibles de déranger votre tranquillité.

Autre astuce, surtout valable pour les paquebots anciens, privilégiez également les cabines situées dans la partie avant du navire. Vous ne serez pas dérangé par le bruit des moteurs ou gêné les vibrations provoquées par ces derniers qui pourraient vous empêcher de fermer l’œil. 

 Quelle cabine contre le mal de mer ?

mal de merMême si quasiment la totalité des paquebots est équipée de stabilisateurs anti-roulis, permettant de diminuer considérablement les mouvements du navire en cas de tempête, il peut arriver que certains passagers soient sujet au mal de mer. Pour diminuer sensiblement cette sensation de gêne, il est conseillé de choisir une cabine au centre du navire et située à mi-hauteur. Ainsi, en cas de tangage (mouvement du navire d’avant en arrière), vous ressentirez nettement moins le paquebot bouger. Ne choisissez pas une cabine trop à l’avant du navire afin d’éviter le bruit des grosses vagues qui viennent parfois cogner contre la coque.

Concernant le roulis (mouvement du navire de gauche à droite), il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire. Si vous êtes sensible aux mouvements du navire, privilégiez une cabine extérieure vue mer avec un balcon. Vous pourrez ainsi vous rendre sur ce dernier pour y respirer un peu d’air frais.

Les cabines avec vue obstruée

Parce qu’elles sont proposées bien souvent à un prix attractif, vous pourriez vous laisser tenter par une cabine avec vue obstruée. Attention, comme son nom l’indique, bien qu’elle présente une vue sur l’extérieur vous laissant deviner la lumière du jour, vous n’apercevrez pas pour autant le paysage. Bien souvent, vous ne verrez que la coque d’une chaloupe en gros plan ce qui ne vous enchantera pas forcément, sachant que vous aurez payé pour une cabine donnant sur l’extérieur. Prenez également le temps de constater si les chaloupes ne se trouvent pas trop proches de votre balcon comme c’est le cas sur les navires MSC Croisières.

Pas forcément la même superficie pour une même catégorie de cabine

Il n’est pas anodin de regarder scrupuleusement le plan d’un paquebot car vous pourrez vous apercevoir que certaines cabines possèdent des superficies légèrement plus importantes (les différences sont toutefois infimes) et sont pourtant considérées dans la même catégorie. Elles se remarquent particulièrement sur les paquebots anciens où les cabines n’étaient pas encore fabriquées en série.  Il était alors coutume de placer des cabines jusqu’au plus près de la proue. Le navire allant en se rétrécissant, les cabines devenaient parfois plus grandes, parfois plus petites. Cela peut être aussi le cas pour les balcons des cabines extérieures vue mer qui peuvent avoir une surface plus grande ou plus petite que la taille standard, à cause de leur emplacement.

Les cabines « en garantie » ?

garantieLorsque vous réservez une cabine en « garantie », vous achetez, avant tout, une catégorie de cabine. Vous êtes donc assuré d’une cabine de cette catégorie avec une chance d’être surclassé, mais en laissant la compagnie, décider pour vous, de son emplacement. Généralement, une cabine en garantie présente un rapport qualité/prix très attractif mais n’est pas forcément bien située. En effet, ces cabines sont généralement attribuées en dernier, lorsque le navire est quasiment complet. Néanmoins, il se peut que vous soyez chanceux et que la compagnie vous donne une cabine d’une catégorie supérieure, par rapport à celle que vous aviez initialement réservée. Il faut tout de même rester très nuancé sur ces propos car le surclassement est aléatoire et loin d’être systématique.

Cet article est en grande partie une copie du blog  « Azur croisière.com »

Si ce site vous a aidé dans vos recherches merci d’aimer la page Facebook

Fermer le menu